Année

2018

Exposition

Musée d'art moderne et Contemporain de Strasbourg

Crédit photo

Aléxis Gunkel

Benjamin Cotten

Philippe Zappadu

En vidéo

Teaser 

Déambulation

Résidence

Musée d'art moderne et Contemporain de Strasbourg

Partenaires

Musée d'art moderne et Contemporain de Strasbourg

Isablelle bulle

Hélène Fourneaux

Insitu lab

Mémoire co-écrit avec Benjamin Cotten

Directeur de mémoire

Nicolas Couturier

Jean-Claude Gross

Mémoire - Sens, Inclusion, Design

 

Genèse du projet "Kandinsky au bout des doigts" et de l'Atelier sérendipité avec Benjamin Cotten.

80 % des informations sont perçues par les yeux. Depuis la révolution industrielle au XIXe,la prédominance de la vue sur les autres sens n’a fait qu’intensifier la notion d’esthétisme visuel. Elle est devenue une préoccupation centrale, aussi bien dans les arts appliqués que dans les interactions entre les personnes et le monde : « il faut le voir pour le croire », « je vois » ou « voir de ses propres yeux », « ce qui saute aux yeux », etc. À l’inverse, l’ignorance et l’inconnu sollicitent des métaphores traduisant la disparition de la vue : l’obscurité, l’aveuglement, la nuit, le flou, le brouillard, etc. Le verbe voir est issu du latin videre, lui-même hérité de l’indo-européen veda, je sais.

En France, depuis la loi musées de France de 2002 et la loi handicap de 2005, les lieux culturels ont l’obligation de mettre en place des accueils spécialisés et des visites accessibles à toutes personnes présentant un handicap. Pourtant, malgré un nombre et une diversification croissants, trop peu d’initiatives sont mises en œuvre pour les personnes atteintes de cécité. L’accessibilité ne concerne pas seulement le cadre bâti, mais également les œuvres elles-mêmes. Il est donc important que la compréhension de l’œuvre d’art gagne en autonomie. Concevoir pour les personnes ayant une déficience permanente peut sembler être une contrainte importante, mais les conceptions qui en résultent peuvent réellement bénéficier à un plus grand nombre de personnes.

Ce mémoire est relié à la main

Philippe Zappadu 

0623405761

zappadu.p@gmail.com

Siège social:

1 rue du four banal 57100 Thionville

Mentions légales

Designer